Rechercher

Visite virtuelle - Episode 9

Cette semaine, Espace Air Passion fait son cinéma ! Découvrons aujourd'hui un moteur légendaire, associé à un film culte pour tout passionné de film sur l'aviation.


Le musée préserve un moteur Rolls-Royce Merlin 500/29, dont l'histoire est atypique. Rappelons tout d'abord que la fameuse firme britannique, bien connue pour ses automobiles de prestige, a débuté son activité en produisant des moteurs d'avions. Un siècle plus tard, Rolls-Royce poursuit cette aventure, en motorisant la moitié des avions de ligne en service dans le monde et de nombreux avions d'armes.



Le Merlin, dans sa version 500/29, développe une puissance de 1 600 chevaux. Ce moteur et les multiples versions qui y sont associées sont indissociables de la production d'avions de guerre de Sa Gracieuse Majesté. Les Merlin ont en effet propulsé quelques-uns des avions les plus mythiques de la Seconde Guerre mondiale, comme les chasseurs Spitfire, Hurricane, ou encore le bombardier stratégique Lancaster.


L'exemplaire exposé par Espace Air Passion a un parcours atypique : il n'a jamais équipé d'avions alliés. Ce moteur dotait un bombardier CASA 2.111. D'origine germanique par son aîné le Heinkel He-111, cette version hispanique a été produite après la guerre. Le premier exemplaire a volé le 23 mai 1945. Faute de moteurs allemands en stock, l'armée espagnole les remotorisera avec des Merlin anglais.


CASA 2.111 au Bourget en 1975


Si le CASA 2.111 a eu une carrière discrète, il a connu la célébrité sous les projecteurs de cinéma. Parmi une flotte spectaculaire, ces bombardiers moyens ont été maquillés en He-111 pour les besoins du film La Bataille d'Angleterre, sorti en 1969. On les verra aussi un an plus tard dans le biopic sur le général Patton.


Affiche du film La Bataille d'Angleterre

mettant en scène des CASA 2.111


Le Merlin n° 306321 préservé au musée provient d'un CASA 2.111 "cannibalisé" et dont le moteur a rééquipé un chasseur Hispano Aviación 1112, lui-même extrapolé du Messerschmitt Bf-109G. Surnommé "Buchon", le HA-1112 qui hérite de notre moteur participera au film La Bataille d'Angleterre, avant que son propulseur ne rejoigne la France en 1985. Un ami du musée nous le confiera pour exposition et restauration.



Ce travail sera mené au cours de l'année 2019 par Xavier-Michel, l'un des artisans bénévoles d'Espace Air Passion. Il raconte cette aventure :


"Ces travaux ont consisté en un nettoyage et un ponçage complet des parties extérieures, puis du démontage des caches culbuteurs pour une visite complète des axes, des pignons et des boîtiers d’entraînement, du compte-tours moteur et d'entraînements auxiliaires. Les arrivées, entrées et sorties du liquide de refroidissement ont été enlevés pour un ponçage avant peinture. Le collecteur et les pipes d'admission ont été démontés, poncés et les filtres pare-feu vérifiés, les tuyaux d'injection pour la surpuissance enlevés pour être nettoyés. Une soudure sur une embase a été nécessaire après qu'un tuyau ait cédé. La rampe d'allumage avec les bougies a été entièrement démontée, les magnétos vérifiés. Plusieurs durites ont été enlevées comme pour les autres partie du moteur, pour décaper la peinture qui n'était pas celle d'origine. La partie arrière du moteur, qui comporte le surpresseur et la tringlerie du carburateur, a été mise à nu et repeinte. En résumé, le moteur avec tous ses accessoires comme la visserie ont été nettoyés, décapés et repeints aux couleurs d'origine."