Rechercher

Visite virtuelle - Episode 8

Dès les années 1920, les constructeurs aéronautiques ont cherché à obtenir une vitesse de croisière élevée en altitude et, à l’inverse, une vitesse d’atterrissage la plus faible possible.


Le Gérin V-1 Varivol en 1936. L'aile inférieure est déployée (Collection Espace Air Passion)


C’est au cœur de cette recherche qu’a germé l’idée des avions Varivol, imaginés par Jacques Gérin. Cet ingénieur construit en 1936 un premier biplan permettant d’explorer une technologie prometteuse : les ailes à surface variable. Elles se caractérisaient par leur capacité à s’allonger dans le sens de la longueur du fuselage, comme un oiseau déploie ses plumes. Cette première tentative donnera des résultats prometteurs en soufflerie, mais l’avion sera détruit lors de ses essais en vol.



Profil du Gérin V-1 Varivol (Infographie A. Dury - Pôle communication)


Jacques Gérin ne se résigne pas et, en 1938, il lance un nouveau projet : le V-6E Varivol. Cette fois, l’avion est monoplan. Destiné aux courses de vitesse de la Coupe Deutsch auxquelles participeront les Caudron Rafale, le V-6E n’est hélas pas prêt pour être aligné sur la ligne de départ. L’avion est aussi complexe qu’il est élégant car, cette fois, c’est toute l’aile qui est mobile. Une fine voilure métallique glisse sur un rail traversant le fuselage du Varivol. Collée contre le fuselage, elle permet de voler haut et vite. Aux basses vitesses, ces ailes se déploient en glissant sur leur rail. Une surface souple enroulée sur les arbres peints en gris clair, visibles dans le ventre de l’avion, se déployait comme un store. Doublant la surface portante du Gérin, elle se plaçait entre l’aile métallique écartée et le fuselage.


Le Gérin V-6E Varivol et son système d'aile à surface variable (Collection Espace Air Passion)


Le Gérin V-6E Varivol était propulsé par un moteur en ligne Renault poussé à 275 chevaux. Assemblé en zone libre, alors que la Seconde Guerre mondiale venait d’éclater, le V-6E n’a pas le temps de voler. Il échouera dans une grange où le musée l’y découvrira à l’été 2000.



0 vue
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Instagram Social Icon
  • mascotte_twitter

RECHERCHER SUR LE SITE

CONTACTEZ-NOUS

Qualité Tourisme
Recommandé sur

ABONNEZ-VOUS

J'ai lu et accepté les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité*
 Inscrivez-vous à notre liste de diffusion :
Gardez le contact avec l'actualité du musée ! 
* Conditions d'utilisation de vos données personnelles
En vous inscrivant, vous acceptez que l'association Espace Air Passion | GPPA mémorise et utilise vos données personnelles collectées dans ce formulaire, dans le but d'améliorer votre expérience et vos interactions avec ses services. En l'occurrence, vous autorisez l'association Espace Air Passion | GPPA à communiquer occasionnellement avec vous si elle le juge opportun, afin de vous informer de ses dernières actualités, ses actions et ses appels aux dons, via les coordonnées collectées dans ce formulaire.
Afin de protéger la confidentialité de vos données personnelles, l'association Espace Air Passion | GPPA s'engage à ne pas divulguer, ne pas transmettre, ni partager vos données personnelles avec d'autres entités, entreprises ou organismes, quels su'ils soient, conformément au Règlement Général de Protection des Données de 2018 sur la protection des données personnelles.
Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de consentement à l'utilisation de vos données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de confidentialité.

VENIR AU MUSÉE

 Espace Air Passion - Angers Loire Aéroport - 49140 Marcé

SUR NOS RÉSEAUX

NOS PARTENAIRES

logoangers.jpg
CG49.jpg
RégionPDL.jpg
logoCMA.jpg
JCT-PLANTS-nb.jpg
Mécène&Loire.jpg

© 2020 Espace Air Passion | Tél. 02 41 33 04 10 - Mél. info@musee-aviation-angers.fr | Mentions légales | Webmestre