Rechercher

Le Leduc RL.21 rejoint Espace Air Passion

Un nouveau pensionnaire et pas des moindres, vient de rejoindre le hall principal d'Espace Air Passion ! Nos amis nantais d'Aéroscope Atlantique viennent de confier au musée le racer Leduc RL.21, en accord avec la famille de l'ingénieur René Leduc.


Désormais exposé à côté des Caudron C.430 Rafale et Gérin V-6E Varivol, le Leduc RL.21 rejoint le plateau des racers les plus prestigieux de la collection du musée.



Découvrez l'histoire de cet avion taillé pour la vitesse :


René Leduc est originaire du Pays de Retz (44) comme le pionnier de l'aviation Alex Maneyrol. A sa mort, René jure qu'il battra des records en son hommage. En 1925, il sort premier de son stage d'aviation à Angers. A partir de 1927, il réalise plusieurs aéronefs dont le RL.16 qui bat deux records d'altitude.


Après 12 000 heures de travail, il construit dans sa salle à manger, le RL.21. C'est par la fenêtre de l'appartement de la rue des Martyrs (à Nantes) que l'on sort cet avion de sport ! En raison de son budget limité, René Leduc ne peut acquérir un moteur moderne et léger, mais seulement un moteur d'occasion assez lourd.


Afin de rester dans la catégorie des 500 kg, René Leduc opte pour une aile avec un mât (pour diminuer les efforts et ainsi faire des économies de poids) et un train d'atterrissage fixe. Depuis Nantes, le racer va battre tour à tour, 7 records mondiaux de vitesse pour avions légers avec le pilote Raymond Davy aux commandes. Le 13 octobre 1960, en circuit fermé, il vole à 316 km/h.


Après avoir poussé le moteur à 160 chevaux et attendu plusieurs jours une fenêtre météo favorable, les deux précédents records sont améliorés. 334 km/h (catégorie -500 kg) et 332 km/h (catégorie – 1000 kg). René Leduc procède à des modifications aérodynamiques de son appareil : verrière mieux profilée, train abaissé, saumons arrondis. De nouvelles tentatives permettent d’accroître la vitesse et de battre de nouveaux records mondiaux les 14 juin et 24 décembre 1966.


L'avion est classé Monument Historique. Il est préservé par la famille Leduc qui, après l'avoir prêté à l'Aéroscope à Nantes, le confie en 2021 à Espace Air Passion.




455 vues0 commentaire