Rechercher

Un rare MH-52 entre au musée

Espace Air Passion a reçu en don l'un des deux derniers exemplaires subsistants du Max Holste MH-52. Ce sympathique monoplan biplace porte la signature des avions dessinés par l'ingénieur français M. Holste, reconnaissables à leur empennage bi-dérive.

Le MH-52 n° 11 début 1970 (Collection EAP)
Le MH-52 n° 11 début 1970 (Collection EAP)

Ancêtre du MH-1521 Broussard, son grand frère militaire, le MH-52 a été imaginé dans les années 1940 pour aboutir au premier vol d'un prototype en 1945. L'exemplaire confié au musée est le n° 11, construit en 1950 et immatriculé F-BDXX. Affecté au Centre National de Vol à Moteur de Saint-Yan, il est accidentellement mis hors d'état en 1954.

Le MH-52 n° 11 dans les réserves du musée
Le MH-52 n° 11 dans les réserves du musée

Il est reconstruit en 1961 par la Compagnie Aérienne des Alpes Française en tant que MH-52R, qui se caractérise par un moteur en ligne Renault 4Pei. La Société des Avions Max Holste souhaitait alors préserver un exemplaire de cet avion, qui porte désormais les marques F-BFEP.


Profil A. Dury/EAP
Profil A. Dury/EAP

Revendu plusieurs fois, le MH-52 n° 11 passe par Reims, Mourmelon, Montpellier et Nîmes. Il est finalement radié des registres de l'Aviation Civile en 1983. Plusieurs collectionneurs préserveront l'avion jusqu'à ce qu'il intègre les collections d'Espace Air Passion. Complet, l'appareil nécessitera une profonde restauration avant d'être de nouveau présenté au public.

352 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout