Rechercher

La boucle est bouclée !

Dernière mise à jour : 6 mars 2021

Mardi 2 mars 2021, Christian Ravel a réalisé son ultime vol en tant que commandant de bord, aux commandes du même avion qui l'avait vu obtenir son brevet de pilote privé... en 1962 !


C'est en effet derrière le manche du Piper L.4H "Papa Yankee" que le jeune Christian a fait à 19 ans ses premiers vols en solo au-dessus de l'aérodrome d'Angers-Avrillé.

Le Piper L.4H F-BCPY à Avrillé en 1966


Cette passion pour l'aviation est apparue très tôt, comme le raconte Christian Ravel : "J’ai découvert les avions à l’âge de six ans lorsqu’au cours d’un voyage, une hôtesse m’a emmené voir les pilotes… et j’ai décidé que ce serait mon métier."


S'il fréquente alors plus assidûment les pistes du club de vol à voile d'Avrillé que les bancs du lycée, il doit mettre ses rêves de pilotage entre parenthèses pour suivre la tradition familiale : l'enseignement. Il sera instituteur, puis directeur d'école à Saint-Georges sur Layon dans le sud du Maine-et-Loire mais, très vite, le pilotage lui manque et c'est en tant que moniteur qu'il retrouvera l'aéro-club angevin : "Après un cours passage comme instituteur (de 1965 à 70), j’ai pu pratiquer l’aviation à l’Aéro-club de l’Ouest d'Angers, puis je suis devenu moniteur de pilotage avions et planeurs en 1971."

Christian Ravel devant le planeur Nord 2000 sur lequel il vient d'être lâché en 1962


Si les affiches de promotion des sports aériens vantaient alors un parcours commençant par la pratique de l'aéromodélisme, avant de s'attaquer au planeur puis au vol à moteur, Christian Ravel veut aller plus loin et se frotter au transport aérien : "Avec pas mal d’efforts je suis ensuite devenu pilote professionnel (1970), puis qualifié vol aux instruments. Je suis entré à Touraine Air Transport (TAT) en 1972 et quelques années plus tard à UTA puis Air France, où j’ai terminé comme commandant de bord sur Boeing 747, après avoir accumulé des heures de vol sur Douglas DC-8 et DC-10." Il quitte la compagnie nationale en 2003, mais pas le pilotage, car depuis 1981, une autre aventure occupe une grande partie de son temps entre deux escales...

(de g. à dr.) Christian Ravel devant les Beech 60 et 99 de la TAT ; devant le DC-10 de la Garuda qu'il pilote lors d'un détachement en Indonésie ; C. Ravel lors de son dernier vol en tant que pilote de ligne en 2003


Alors qu'il débute son parcours de pilote de ligne, Christian Ravel n'a pas perdu son goût pour les avions légers et le vol à voile. Il lui vient une idée : "Désolé de voir partir à l’étranger, ou pire encore, brûler les vieux avions et planeurs j’ai créé, avec quelques amis, le Groupement de Préservation du Patrimoine Aéronautique, devenu de nos jours Espace Air Passion."


Entre les récupérations des premiers aéronefs qui composeront la collection du musée, les meetings aériens et les rassemblements de planeurs anciens, les occasions ne manquent pas pour prendre les commandes d'appareils exotiques ou légendaires.

(de g. à dr.) Christian Ravel aux commandes du Fokker Dr.I de l'association Memorial Flight,

du Potez 60 et de l'Avia 152a d'Espace Air Passion


"Toute une vie au service de l’aviation, avec certes énormément de travail, mais autant de satisfactions. J’ai volé sur environ 250 types de machine et quelques avions m’ont marqué : Stampe SV-4, Marchetti SF-260, Beech Be-60 Duke et Be-99 Cityliner, Fokker F-27, Douglas DC-8, DC-10 et Boeing 747…", pour un total d'environ 23 000 heures de vol !


La boucle était presque bouclée. Ne restait plus qu'à célébrer ces 60 ans de pilotage, en prenant une dernière fois le manche du vénérable Piper L.4 F-BCPY, jadis école de pilotage volante à l'Aéro-club de l'Ouest et préservé en état de vol depuis 1994 par Espace Air Passion. Ce fut chose faite ce 2 mars 2021 quand, accompagné par Marc Guillet, également pilote professionnel, Christian Ravel est parti faire quelques tours de piste pour célébrer cette carrière exceptionnelle, non sans "une pensée spéciale de reconnaissance pour les instructeurs qui m’ont formé et suivi toute ma carrière."

Dernier tour de piste en tant que commandant de bord pour Christian Ravel,

mais pas un dernier vol pour autant...

Deux pilotes H-E-U-R-E-U-X ! Marc Guillet (à g.) qui accompagnait Christian Ravel pour ce dernier vol historique en tous points !


1 047 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout