Rechercher

Visite virtuelle - Episode 4

Dernière mise à jour : 24 avr. 2020


Charles Fauvel est né à Angers en 1904. Sa vie durant, il se consacra à l’étude de la formule aile volante en l’adaptant au vol à voile, ainsi qu’au principe du planeur à dispositif d’envol incorporé, qu’il développa plus que tout autre.

L'année 1928 fut décisive : constatant à l’occasion d’un meeting aérien la suprématie flagrante des planeurs allemands, Charles Fauvel fut incité à chercher le progrès dans la finesse des appareils (rapport entre la portance et la traînée). A l’époque pilote militaire, il mena en parallèle ses premières études sur ce point. La même année, Fauvel engagea la réalisation de sa première machine, l’avion sans queue AV-2. Puis, en 1937, la première aile volante homologuée en France fut celle de Fauvel, l’AV-10.

La Fauvel AV-22S n° 1 d'Espace Air Passion

La Fauvel AV-22S n° 1 d'Espace Air Passion (Photo Y. Le Mao/EAP - Pôle communication)

La guerre passa et Fauvel délaissa ses recherches, pour mieux les reprendre dès 1945, de retour du Maroc. A l’établissement d’Etudes Techniques des sports aériens de Castelnaudary, il reprit l’étude de l’AV-22 datant de 1938 et, à l’occasion du Congrès de l’Aviation, il présenta son projet sous l’appellation de planeur à usages multiples. L’AV-22 se présentait comme un planeur sans queue à fuselage court, doté de deux postes de pilotage en tandem, dont l’arrière était surélevé pour améliorer la visibilité ; la particularité du poste arrière réside dans le fait que les palonniers sont à plat, évoquant les pédales d’un orgue.

Le premier vol eut lieu à Cannes en 1956. Fauvel prit lui-même les commandes, bénéficiant de ses aptitudes d’ancien pilote d’essais au Centre d’Essais en Vol d’avant – guerre. Ce planeur s’annonçait idéal pour l’école et l’entraînement. Mais victime de la mode privilégiant des appareils plus conventionnels comme le Wassmer Wa-30 Bijave, l’AV-22 ne connut pas le succès. Six exemplaires seulement furent construits entre 1956 et 59.

Charles Fauvel ne s’arrêta pas sur un échec et en 1965, il décollait pour la première fois le biplace à système d’envol incorporé AV-22 B. Ce motoplaneur empruntait ses ailes à son prédécesseur, tandis que le fuselage se transformait en spacieux biplace côte à côte, équipé d’un moteur de 40 CV conçu également par Fauvel.

Espace Air Passion préserve la Fauvel AV.22 n° 1 en état de vol et conserve deux monoplaces Fauvel AV.36 et AV-361.

#FauvelAV22 #EspaceAirPassion #ailevolante

246 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout